Que votre an neuf soit comme une valse de Vienne #bonneannée2023 #happynewyear #frohesneuesJahr

(Capture d’écran Concert du Nouvel an Vienne 2023)

Que votre an neuf soit comme une valse de Vienne,

virevoltant et tendre, chamarré et léger !

Ou comme un long tango aux murmures secrets,

emplissant vos soirées de dentelles anciennes…

**

Que votre an soit musette, carioca ou mambo,

langoureux en salsa aux torrides étreintes

pour oublier grisailles et espérances éteintes…

Osons tous les boogies pour que les cœurs aient chaud !

**

Que votre an soit quadrille pour restaurer le monde,

un menuet éternel pour resserrer les rondes,

métissons nos courages, swinguons nos ritournelles,

**

faisons du rock’n roll notre étendard toujours !

Il faut danser la vie pour l’abreuver d’amour

et rêver des demains chatoyants d’étincelles.

(Capture d’écran Concert du Nouvel an Vienne 2023)

https://www.facebook.com/1138188420/videos/pcb.10222412906008308/1130533497611084

Et pour dire adieu à 2022…

Dernier couchant de 2022

Haïku de l’an finissant

En soir apaisé
à tire d‘aile l’an fuit
adieu en beauté

Der Abend ist ruhig
altes Jahr fliegt sanft davon
Abschied in Schönheit

Quiet evening
old year is flying away
passing in beauty

Joyeux Noël! #noël #Weihnachten #Xmas #poésie

J’ai repris cette année la thématique de l’acrostiche autour de la paix demandé par un blog littéraire autrichien…De belles fêtes en lumières à vous et tous vos aimés, prenez soin de vous!

***

Dieses Jahr als Folge meines Textes auf einem schönen literarischen Wiener Blog…

Feiert schön und bleibt gesund!

Joyeux Noel!

Jouets épars sous ruines sombres en Ukraine,
On y rêve de paix, grelottant dans le noir…
Yeux fiévreux des enfants et des mères perdues
En Méditerranée : notre monde chavire,
Un bateau ivre en sa terre souillée… Mais pour
X raisons décembre nous voit guillerets,

Nostalgiques des antans et de leurs neiges,
Ornant maisons et cœurs aux couleurs du bonheur :
Elle vit, l’espérance, moineau fragile,
Liant tous les hommes à l’étoile du berger.

Frohe Weihnachten !

Fröstelnde Spielzeuge in Ruinen,
Rieselnder Schnee sehnt sich nach Frieden.
Oh sieh die Kinder und Mütter,
Hier im Meer ertrinken sie, wie unsere Welt…
Erde, Du weinst und ringst um Luft,

Wenn Du besudelt unter den Menschen
Erstickst.
Immer wieder diese Fehler…
Heute aber wollen wir
Nicht mehr trauern, sondern
Alle zusammen einen
Chor gründen, und singen und jubeln für
Hoffnung und Liebe:
Traut Euch und bildet
Eine einzige neue, heilige Welt! Dieses Weih-
Nachten ein Licht für die Menschheit…

Une pensée spéciale envers notre tante Jeannine qui nous a quittés récemment…

#GivePeaceAChance #acrostiche pour la #paix, un projet de Walter Pobaschnig

Quel honneur m’a fait Walter Pobaschnig en m’invitant à rédiger un acrostiche autour de la paix sur son superbe blog littéraire autrichien (Literatur outdoors – Worte sind Wege) autour du projet #GivePeaceAChance!

Je vous invite à découvrir son travail et les centaines de rendez-vous littéraires et artistiques sous la forme d’interviews poétiques, de textes divers et de superbes photos !

https://literaturoutdoors.com/

Son « Insta » vous fera rêver aussi:

https://www.instagram.com/w_pobaschnig/?hl=fr

Voici le lien vers mon texte, rédigé en deux langues :

Und diese Chiffre

**

Gestern die Rosen, ruhig und sanft,

im Garten fast fliegend

vor Freude und Glanz. Heute kahle

Erde, die Gräber so viel,

**

Puppen so einsam, in Ruinen

erstarrt, als seien die Kinder

auf einmal verschwunden.

Chöre des Schweigens walten durch verwüstete Wiesen.

Entfernte Gegend, Zypresse und Zitronenduft…

**

Auch das Meer blutet, Fische fressend Kinderleichen,

**

Chaos, Schreie, man floh vor Krieg und

Hunger und nun ertrinkt die Hoffnung im Morgenrot.

An allen Ecken der Welt eine einzige

Nation des Leidens und diese

Chiffre: Frieden, die Urantwort,

Erbe, Zukunft und Traum: Give Peace A Chance!

***

***

Et cette clef

**

Garder, autrefois, les roses calmes et tendres,

imaginer au jardin leur

vol en allégresse et éclat. Aujourd’hui terre brûlée

envahie de tombes si nombreuses,

**

poupées si esseulées dans les ruines,

en état de sidération, comme si les enfants

avaient disparu tout d’un coup.

Chorégies du silence parcourant des prairies dévastées.

En terres lointaines cyprès et parfums de citrons… Là

**

aussi, la mer saigne, poissons dévorant des cadavres d’enfants,

**

chaos, cris, on a fui la guerre et la faim :

horizon rougi d’une aurore où l’espérance se noie.

Alliance des nations en souffrance

nichées en chaque coin du monde, et cette

clef : paix, ontologique réponse, héritage

en avenir et en rêves : Give Peace A Chance !