Comme un ange éperdu

Comme un ange éperdu

1450162_515171125245691_641986571_n

Comme un ange éperdu, errant en bord de ciel,

Comme un matin frileux aux yeux ensommeillés,

Apatride et fragile, mes rêves tout élimés :

Je voudrais toucher terre mais vis à temps partiel.

On m’a promis un temps des châteaux des saisons,

Mais je l’ai trop jouée cette bonne chanson.

Me voilà sur la route et clocharde céleste,

Iphigénie toujours en attente d’Oreste.

J’ai trop cru aux lilas, les roses me fatiguent :

Ma maison aux esprits ne hante plus ma vie.

J’ai jeté tous mes meubles: seul le mot me ravit.

Si reviens au port où nos ombres naviguent,

Je lèverai mon ancre jusqu’aux confins des temps,

Je serai ta corneille devenue goéland.

Sabine Aussenac

3 commentaires sur “Comme un ange éperdu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s